Case report | Volume 6, Article 3, 04 May 2021 | 10.11604/pamj-cm.2021.6.3.28546

Teigne à Microsporum gypseum chez un enfant: à propos d'un cas

Maryam Benheddi, Nouha Garaali, Mehdi Filali, Soukaina Adadi, Hayat Bensaghroune, Zineb Tlamçani

Corresponding author: Maryam Benheddi, Service de Parasitologie-Mycologie, Laboratoire Central d'Analyses Médicales, CHU Hassan II, Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Fès, Maroc

Received: 24 Feb 2021 - Accepted: 22 Apr 2021 - Published: 04 May 2021

Domain: Parasitology

Keywords: Microsporum gypseum, teigne, case report

©Maryam Benheddi et al PAMJ - Clinical Medicine (ISSN: 2707-2797). This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution International 4.0 License (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Cite this article: Maryam Benheddi et al . Teigne à Microsporum gypseum chez un enfant: à propos d'un cas. PAMJ - Clinical Medicine. 2021;6:3. [doi: 10.11604/pamj-cm.2021.6.3.28546]

Available online at: https://www.clinical-medicine.panafrican-med-journal.com/content/article/6/3/full

Home | Volume 6 | Article number 3

Case report

Teigne à Microsporum gypseum chez un enfant: à propos d'un cas

Teigne à Microsporum gypseum chez un enfant: à propos d´un cas

Dermatophytosis (ringworm) caused by Microsporum gypseum in a moroccan child: case report

Maryam Benheddi1,&, Nouha Garaali1, Mehdi Filali1, Soukaina Adadi1, Hayat Bensaghroune1, Zineb Tlamçani1

 

1Service de Parasitologie-Mycologie, Laboratoire Central d´Analyses Médicales, CHU Hassan II, Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Fès, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Maryam Benheddi, Service de Parasitologie-Mycologie, Laboratoire Central d´Analyses Médicales, CHU Hassan II, Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Fès, Maroc

 

 

Résumé

Les teignes sont des mycoses superficielles fréquentes, causées par des dermatophytes. Microsporum gypseum est un des dermatophytes responsables de teignes du cuir chevelu. Présent dans le sol, il s´agit donc d´un dermatophyte tellurique pathogène cosmopolite. Nous rapportons ici un cas de M. gypseum isolé d'un patient de Fès. Un enfant de 3 ans consulte pour des lésions inflammatoires abcédées au niveau du cuir. L´examen a révélé des lésions arrondies, de taille moyenne, peu nombreuses, pseudo alopéciques et squameuses. L´examen à la lampe de Wood est négatif. L'examen mycologique était en faveur du M. gypseum sur la base des caractéristiques des colonies macroscopiques et microscopiques. L´identification des teignes rares reste difficile et leur prise en charge adéquate passe obligatoirement par l´analyse mycologique.


Dermatophytoses are frequent superficial mycoses caused by dermatophytes. Microsporum gypseum is a dermatophyte responsible for dermatophytoses of the scalp. It is a cosmopolitan telluric pathogenic dermatophyte which can be found in soil. We here report a case of M. gypseum isolated from a patient in Fez. The study involved a 3-year old child presenting with inflammatory abscesses at the level of the scalp. Clinical examination showed few medium-sized, rounded, pseudoalopecic and scaly lesions. Wood lamp examination was normal. Mycological examination showed M. gypseumon isolated based on the macroscopic and microscopic morphology of colonies. The identification of rare dermatophytoses is still difficult and mycological analysis is essential to implement adequate treatment plan.

Key words: Microsporum gypseum, dermatophytosis, case report

 

 

Introduction    Down

Malgré l´amélioration du niveau d´hygiène de la population, les teignes du cuir chevelu (TCC) constituent encore un motif de consultation fréquent nécessitant une prise en charge adaptée. C´est la principale mycose superficielle de l´enfant. La contamination est le plus souvent d'origine humaine ou animale, rarement d'origine tellurique [1, 2]. Nous rapportons ici un cas de teigne à Microsporum gypseum (M. gypseum), dermatophyte géophile, isolé chez un enfant au Maroc.

 

 

Patient et observation Up    Down

Un enfant de sexe masculin âgé de 3 ans qui s´est présenté en consultation de dermatologie pour des lésions inflammatoires abcédées au niveau du cuir chevelu évoluant depuis 4 mois. A l´interrogatoire, l´enfant ne présente aucun antécédent pathologique. L´examen clinique trouve des lésions arrondies, de taille moyenne, peu nombreuses, pseudo alopéciques (cheveux cassés courts), squameuses, sans lésion traumatique (pas de porte d´entrée). L´examen à la lampe de Wood est négatif. L´enfant est adressé au Service de Parasitologie-Mycologie du CHU Hassan II de Fès pour prélèvement et examen mycologique. L´étude mycologique du prélèvement après éclaircissement dans la potasse à 30% a mis en évidence la présence des filaments mycéliens avec un parasitisme du cheveu type ecto-endothrix, la culture a été réalisée sur les milieux Sabouraud Simple (SS), Sabouraud-Chloramphénicol (SC), Sabouraud-Chloramphénicol-Actidione (SA) incubée à 27°C et sur SC à 37°C (Figure 1).

Après 5 jours de culture, apparition des colonies duveteuses chamois clair à beige en recto (café au lait clair) et en verso ces colonies sont brun chamois sans pigment diffusible. Les résultats microscopiques caractéristiques des préparations de bleu de lactophénol ont montré la présence de rares filaments mycéliens réguliers et séptés, les macroconidies étaient abondantes élliptiques en cocon, échinulées et à cloisons minces, comportant au maximum 6 logettes. Les microconidies étaient rares et piriformes. L´enfant a été traité pendant 8 semaines par traitement général et local associant griséofulvine per os et bifonazole, antifongique imidazolé à usage topique. L´évolution a été marquée par la guérison (Figure 2, Figure 3).

 

 

Discussion Up    Down

Les teignes représentent les mycoses les plus fréquentes dans le monde [1, 2]. Elles atteignent presque exclusivement les enfants en pré puberté et essentiellement les enfants d´âge scolaire. Les teignes inflammatoires ou kérion sont provoquées principalement par des dermatophytes zoophiles et par des dermatophytes géophiles qui peuvent aussi provoquer des kérions [3-5]. En effet, la plupart des études marocaines, au Maghreb et dans de nombreux pays du pourtour méditerranéen montrent que les teignes microsporiques sont en nette augmentation [6-8]. Selon des études récentes concernant les villes de Meknès, Marrakech et la région de Sousse en Tunisie, les TCC observées sont majoritairement tondantes trichophytiques dont Trichophyton violaceum occupe le premier rang avec respectivement 70%, 55,6% et 66,7% des cas, suivies des teignes microsporiques représentées par Microsporum canis respectivement dans 20, 32,5% et 29,3% des cas [9, 10]. Par contre une étude réalisée au Laboratoire de Parasitologie-Mycologie du CHU Mustapha d´Alger a révélé la prédominance des teignes tondantes microsporiques par rapport aux teignes trichophytiques dont la fréquence du Microsporum canis a représenté 60,5% (175/289) suivi de Trichophyton violaceum 26,9% (78 fois) et exceptionnellement une teigne à M. gypseum a été diagnostiquée [11]. Romano et al. ont rapporté que l'incidence de la teigne causée par M. gypseum à Sienne était de 6,8% de toutes les infections dermatophytiques [5]. M. gypseum a été documenté à São Paulo, au Brésil avec une incidence de 1,8% des teignes [12] et 2 cas ont été identifiés sur une étude iranienne de 8 ans allant du 1994 à 2001 (1% sur 209 cas) [13]. Trois cas cliniques de kérion de Celse à M. gypseum ont été publiés, dont un cas chez un enfant au CHU de Rouen en France en 2016 et deux autres cas ont été rapportés au Mexique en 2018 [14, 15]. En Inde, des cas sont rapportés chez des patients adultes au cours du SIDA avec une incidence de M. gypseum allant de 8 à 22% des infections [3]. Toutefois, l'incidence de l'infection par M. gypseum est très faible.

 

 

Conclusion Up    Down

Le profil épidémiologique des teignes a tendance à se modifier avec le temps en raison des conditions climatiques et environnementales, ou des facteurs socio-économiques et peut également être influencé par le tourisme. L´identification des teignes rares reste difficile et leur prise en charge adéquate passe obligatoirement par l´analyse mycologique.

 

 

Conflits d'intérêts Up    Down

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d´intérêts.

 

 

Contributions des auteurs Up    Down

Tous les auteurs ont lu et approuvé la version finale du manuscrit.

 

 

Figures Up    Down

Figure 1 : aspect clinique des lésions

Figure 2 : culture sur gélose SA âgée de 5 jours

Figure 3 : examen microscopique au bleu de lactophénol : macroconidies en coccon très abondantes échinulées présentant une paroi et des cloisons minces

 

 

Références Up    Down

  1. Contet-Audonneau N. Teignes du cuir chevelu. Encycl Med Chir, AKOS Encyclopédie pratique de Médecine.2003;8-0926:1-5.

  2. Chabasse D, Contet-Audonneau N. Dermatophytes et dermatophytoses. EMC (Elsevier Masson SAS, Paris), Maladies infectieuses. 2011;8-614-A-10. Google Scholar

  3. Bhagra S, Ganju SA, Sood A, Guleria RC, Kanga AK. Microsporum gypseum dermatophytosis in a patient of acquired immunodeficiency syndrome: a rare case report Indian J Med Microbiol. Jul-Sep 2013; 31(3):295-8. PubMed | Google Scholar

  4. Weon Ju Lee, Jun Hong Park, Jun Young Kim, Yong Hyun Jang, Seok-Jong Lee, Yong Jun Bang et al. Low But Continuous Occurrence of Microsporum gypseum Infection in the Study on 198 Cases in South Korea from 1979 to 2016. Ann Dermatol. 2018 Aug; 30(4):427-431. PubMed | Google Scholar

  5. Romano C, Massai L, Gallo A, Fimiani M. Microsporum gypseum infection in the Siena area in 2005-2006. Mycoses. 2009 Jan;52(1):67-71. PubMed | Google Scholar

  6. Gargoom AM, Elyazachi MB, Al-Ani SM, Duweb GA. Tinea capitis in Benghazi, Libya. Int J Dermatol. Int J Dermatol. 2000 Apr;39(4):263-5. PubMed | Google Scholar

  7. Bendjaballah-Laliam A, Djazer H. Épidémiologie des teignes du cuir chevelu de la banlieue de Tipasa, Algérie. J Mycol Med. 2014 Jun;24(2):141-3. PubMed | Google Scholar

  8. Oudaina W, Biougnach H, Riane S, El Yaagoubil I, Tangi R, Ajdae L et al. Épidémiologie des teignes du cuir chevelu chez les consultants externes à l´hôpital d´enfants de Rabat (Maroc). J Mycol Med. 2011;21(1):1-5. Google Scholar

  9. Zoulati G, Maïga RY, El Haouri M, Er-Rami M. Dermatophyties à Trichophyton violaceum au laboratoire de parasitologie mycologie de l´HMMI de Mekhnès (à propos de douze cas). Journal de Mycologie Médicale. 2018;28(1):1-7. PubMed | Google Scholar

  10. Saghrouni F, Bougmiza I, Gheith S, Yaakoub A, Gaïed-Meksi S, Fathallah A et al. Aspects mycologiques et épidémiologiques des teignes du cuir chevelu dans la région de Sousse (Tunisie). Ann Dermatol Venereol. Aug-Sep 2011;138(8-9):557-63. PubMed | Google Scholar

  11. Arrache D, Sebai K, Talzazet L, Zait H, Madani K, Hamrioui B. Profil épidémiologique des teignes du cuir chevelu (2009-2014). Journal de Mycologie Médicale.September 2015;25(3):243-244. Google Scholar

  12. Moraes MS , Godoy-Martínez P, Alchorne MAA, Boatto HF, Fischman O. Incidence of Tinea capitis in São Paulo, Brazil. Mycopathologia. 2006;162(2):91-95. PubMed | Google Scholar

  13. Ouaffak L, Gati A, Lyagoubi M. Les teignes du cuir chevelu dans les écoles primaires de Khemisset (Maroc). Journal de Mycologie Médicale. 2001;11(4):181-184. Google Scholar

  14. Hoarau G, Miquel J, Picot S. Kerion Celsi Caused by Microsporum gypseum. The Journal of Pediatrics. 2016 Nov;178:296-296.e1. PubMed | Google Scholar

  15. Reyes IAF, Vega DC, Arriaga LFR et al. Kerion celsi caused by microsporum gypseum: report of two cases and review. J Dermat Cosmetol. 2018;2(3):151-157. PubMed | Google Scholar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Case report

Teigne à Microsporum gypseum chez un enfant: à propos d'un cas

Case report

Teigne à Microsporum gypseum chez un enfant: à propos d'un cas

Case report

Teigne à Microsporum gypseum chez un enfant: à propos d'un cas